Actualités

TOP DEPART
ALCOR vous souhaite une belle rentrée, pleine d'énergie retrouvée.


Sachons rester pragmatique ...
Nous vous donnons quelques conseils adaptés aux PME, des exemples pratiques de REGISTRE, de CONDITIONS GENERALES ...
A vous de jouer !


Que se passe t'il chez ALCOR?

Raphaël valide cette semaine sa formation "Responsable ingénierie systèmes et réseaux", et part approfondir ses connaissances en sécurité et devenir "Manager en sécurité des systèmes d'information". Nous le remercions pour son travail durant ces deux années et lui souhaitons bonne chance pour ce nouvel apprentissage.

Nous intégrons à notre équipe Matthew qui a validé cette année un BTS SIO (Services Informatiques aux organisations) et poursuit une formation BAC+5 pour devenir DEVOPS (développeur et administrateur systèmes et réseaux). Nous vous remercions d'avance pour l'accueil que vous voudrez bien lui réserver.
Son adresse mail : matthew.mengoli@alcor.fr

Nous intégrons à notre équipe Onur qui a validé un BTS SNIR (Systèmes Numériques option Informatique et Réseaux) et poursuit une formation BAC+4 pour devenir Responsable en ingénierie des logiciels. Nous le remercions pour son travail durant ces deux années d'alternance et lui souhaitons une bonne continuation.


La Boule Carrée

ALCOR soutient l'assocation MERCI qui organise un championnat de boules carrées :
C'est le Samedi 22 Septembre, c'est à l'Arbresle


Petite pensée philosophique

Petite pensée insolite : Quand la logique perd la boule !

Le Logicien, au Vieux Monsieur :
Autre syllogisme : tous les chats sont mortels. Socrate est mortel. Donc Socrate est un chat.
Le vieux Monsieur : Et il a quatre pattes. C'est vrai, j'ai un chat qui s'appelle Socrate.
Le logicien : Vous voyez ...
Le Vieux Monsieur, au Logicien : Socrate était donc un chat !
Le logicien : La logique vient de nous le révéler ...
"Rhinocéros", d'Eugène Ionesco

Vladimir : Qu'est ce qu'on fait maintenant ?
Estragon : On attend.
Vladimir : Oui, mais en attendant ?
"En attendant Godot" de Samuel Beckett

-- En ce cas tu devrais dire ce que tu penses.
-- Mais c'est ce que je fais, répondit Alice vivement. Du moins ... Du moins ... je pense ce que je dis ... et c'est la même chose, n'est-ce pas ?
-- Mais pas du tout ! s'exclama le Chapelier. C'est comme si tu disais que "je vois ce que je mange", c'est la même chose que : "je mange ce que je vois !"
-- C'est comme si tu disais, reprit le Lièvre de Mars que : "J'aime ce quej'ai", c'est la même chose que : "J'ai ce que j'aime !"
-- C'est comme si tu disais, ajouta le Loir (qui, semblait-il, parlait tout en dormant) que : "Je respire quand je dors", c'est la même chose que : "Je dors quand je respire !"
-- C'est bien la même chose pour toi, dit le Chapelier au Loir
"Les aventures d'Alice au pays des merveilles" de Lewis Carroll.

Extrait d'une interview parue sur Télérama No 3557. Par Ludmila OULITSKAIA, biologiste, généticienne, écrivaine.